06/11/14 – Séminaire Littératures et anthropologie : Histoires de gestes (2014-2015) – 1ère séance – Avec Serge Martin et Aline Bergé

Lieu : Paris, Musée du Quai Branly, salle 2.

Horaires : 17h30-19h30.

Organisateurs : Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, THALIM (UMR 7172-CNRS).

Présentation du séminaire :
Dans une perspective anthropologique, les littératures du monde apparaissent comme des lieux spécifiques d’invention, d’inscription et de transfert, de réception et de  transmission d’un complexe de gestes diversement partagés et reliés aux sphères des langues, des activités humaines et du vivant. En une série d’enquêtes sur des corpus issus d’horizons poétiques et esthétiques, culturels et politiques différents, le séminaire propose d’explorer cette vive gestualité de l’activité littéraire que le nationalisme des histoires, le textualisme de la critique et autres réductionnismes de la théorie littéraire ont souvent occultée ou minorée, alors qu’elle constitue, à l’heure de la mondialisation, un potentiel fonds commun d’où procèdent la vitalité et la plasticité de la littérature comme lieu d’expérience transsubjective et transculturelle.

Programme :
– Jeudi 06 novembre 2014 – Aline Bergé et Serge Martin : « Théories de gestes : expériences, lectures »
– Jeudi 04 décembre 2014 – Marielle Macé : « Naipaul : habits, habitudes, habitats » (récits de voyage, notamment Among the believers et Masque de l’Afrique)
– Jeudi 29 janvier 2015 – James Sacré : « Gestes, paysages, paysans, poèmes »
– Jeudi 12 février 2015 – Michel Collot : « Le parti pris des lieux »
– Jeudi 12 mars 2015 – Patrick Fontana et alii : « Gestes d’accueil : lire Ghérasim Luca avec des migrants »
– Jeudi 09 avril 2015 – Hubert Haddad : « Palestine, Japon… et autres gestes de l’altérité romanesque »
– Jeudi 21 mai 2015 – Présentation du numéro 7 de la revue Résonance générale : « Dans les gestes, des histoires de voix », avec Alexis Pelletier, poète

Télécharger le programme détaillé.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.